Les articles ci-dessous sont disponibles sur le net, un simple clic sur le titre de l'un d'eux et vous accéderez au document. Les liens internet n'étant pas éternels, un téléchargement est possible pour votre usage personnel en respectant les droits des auteurs et des éditeurs. Pour vous éviter des recherches fastidieuses cette liste non -exhaustive est à votre disposition avec un résumé en français pour ceux qui ne maitrisent pas la langue de Cervantès ou celle de Shakespeare. Une mise à  jour de la liste sera faite aussi régulièrement que possible ( voir en bas de page).

En cas d'erreurs de traduction, ou pour me signaler des nouveautés, n'hésitez pas à me contacter.

Cordialement.

 Jacques Bouillerce

 

 

 

 

Enquête sur l'Aigle royal, Aquila chrysaetos, dans le Parc national du Grand-Paradis

  Francesco Framarin 1982

 Nos Oiseaux, 36: 263-273

 

 

La situation actuelle de l'Aigle royal dans le Parc national du Grand Paradis et ses environs immédiats est considérée d'après les nids et groupes de nids connus, ainsi que d'après leur occupation ces dernières années. Dans cette zone d'environ 1000 km² vivent au moins 11 couples nicheurs certains et un douzième possible. Les territoires, dont la délimitation est discutée, ont une étendue moyenne d'environ 90 km2, avec des différences de surface d'une faible amplitude. Des données sont exposées sur les nids et groupes de nids, ainsi que sur le succès de reproduction de deux couples pendant 17 et 9 ans consécutifs.

 

 

 

 

 

 

 

Notes complémentaires sur la répartition et la nidification de l'Aigle royal, Aquila chrysaetos, dans le Parc national du Grand Paradis, Italie

 FRANCESCO FRAMARIN

 Nos Oiseaux 38: 257-262 (1986)

 

 

Les données sur la superficie moyenne des territoires est revue puisqu'actuellement 13 couples occupent 100km². Cela représente une forte densité pour les Alpes. En comparaison avec les données de la vallée voisine du Val d'Aoste, une corrélation apparait entre leur densité et la ressource alimentaire. L'altitude la plus élevée pour une aire est de 2650m, mais il s'agit d'une ancienne aire datant d'une époque où les aigles étaient pourchassés. La situation actuelle est décrite et commentée. Actuellement peu d'aires anciennes de cette époque sont trouvées, probablement en raison de la protection des rapaces.

 

 

 

 

 

 

DINAMICA DELLA POPOLAZIONE DI AQUILA REALE NELL’APPENNINO CENTRALE NEL PERIODO 1982-1991

  ALBERTO ZOCCHI 1992

 Alula I (1-2): 5-10

 

  Dans les années 60, 40-42 couples territoriaux étaient connus dans la région centrale des Apennins. En 1982, il restait encore, au moins 24 couples, car de nombreux territoires avaient été abandonnés du fait de la chasse, des persécutions et de la création de routes. Une légère amélioration a été observée au cours des dernières années pour atteindre 27 couples reproducteurs. Nous avons étudié 166 tentatives de reproduction. Les facteurs modifiants ces paramètres sont analysés.

 

 

 

Monitoring of the Golden eagle population, Aquila chrysaetos, in the central Apennines (Italy) in 1982-1991.

 Alberto Zocchi & Marco Panella1996

 World Working Group on Birds of Prey

 

Etude de la population d'Aigles royaux, Aquila chrysaetos, dans la région centrale des Apennins entre 1982 et 1991.

 

Jusque dans les années 1960, 40-42 couples territoriaux étaient probablement présents dans la zone centrale des Apennins. En 1982, au moins 24 couples étaient encore présents, alors que de nombreux territoires étaient abandonnés du fait de la chasse, du braconnage et de la construction de routes. Une faible amélioration a été observée dans les dernières années permettant d'arriver à 27 couples connus. Nous avons enregistré 166 tentatives de nidification et nous discuterons des facteurs influençant les paramètres de reproduction.

 

 

 

Nidificazioni di Aquila reale Aquila chrysaetos nella Lessinia orientale (Prealpi veronesi). Dati sull'alimentazione

 M.BOTTAZZO, P. F. DE FRANCESCHI

 Avocetla 23: 5 (1999) p110

 

 

 

 

Cause di abbandono di siti di nidificazione di Aquila reale Aquila chrysaetos nell’Appennino meridionale

 Viggiani G., 1999

  Avocetta, 25 : 261

 

 

 

Golden Eagle Aquila chrysaetos density and productivity in relation to land abandonment and forest expansion in the Alps.

 P. Pedrini & F. Sergio (2001)

 Bird Study, 48:2, 194-199

 

Densité et productivité des Aigles royaux, Aquila chrysaetos, liées à la déprise agricole et à l'extension des forêts dans les Alpes.

 

L'abandon des territoires cultivés et le boisement  entrainent une augmentation considérable de la couverture forestière dans la chaine des Alpes, avec pour conséquence la perte de pâturages alpins, zone principale de chasse des Aigles royaux, Aquila chrysaetos. Une population de 46 couples d'Aigles royaux a été suivie systématiquement entre 1984 et 1989 dans la partie centre-est des Alpes Italiennes. Nous avons mesuré la quantité de forêts dans le domaine de chasse potentiel de 36 couples. La distance du plus proche voisin était positivement corrélée avec la superficie de zone boisée dans le domaine de chasse potentiel. La productivité n'était pas significativement reliée avec la quantité de zones boisées dans le domaine de chasse potentiel. Au rythme actuel d'expansion des forêts, les prévisions donnent un déclin de 5-9% de la densité dans les 20 ans à venir. Néanmoins, l'augmentation de la disponibilité de nourriture et la diminution des destructions humaines pourraient masquer les effets de la perte d'habitat.

 

 

 

Regional conservation priorities for a large predator: golden eagles (Aquila chrysaetos) in the Alpine range

  Paolo Pedrini, Fabrizio Sergio, March 2001

 

 Priorités régionales de conservation pour un grand prédateur: les Aigles royaux ( Aquila chrysaetos ) dans le domaine Alpin.

 

Nous avons comparé la densité  des Aigles royaux (Aquila chrysaetos) et la répartition de leurs zones de nidification, la productivité et leur régime alimentaire dan les Alpes et les pré-Alpes. La comparaison a été menée à deux niveaux:  1/ Au niveau du territoire pour deux populations voisines. 2/ au niveau des populations en utilisant les données publiées pour 22 territoires dispersés dans 4 pays ( France, Suisse, Allemagne et Italie) La disponibilité des proies principales des Aigles royaux était plus grande pour les zones Alpines par rapport aux zones préalpines. Les territoires de chasse potentiels des couples d'Aigles royaux dans les pré-Alpes comprenaient de plus importants secteurs de forêts et moins d'habitats favorisant la chasse, que ceux des couples alpins. Dans les deux échelles spatiales, densité et productivité étaient inférieures dans les pré-Alpes. De même, les populations préalpines étaient caractérisées par un plus faible pourcentage des espèces de proie principales, dans leur régime, ce qui étaient significativement relié à la productivité, et par une plus grande variété dans le régime , ce qui est relié négativement avec la densité. En général, la plus grande disponibilité de proies et d'habitat favorable dans les Alpes, entrainait une plus grande densité et plus de succès reproducteur, de manière compatible avec le modèle théorique des métapopulations. Nous proposons que la priorité soit donnée à la préservation des populations d'Aigles royaux dans l'environnement Alpin de haute valeur, et que les mesures de préservation soient menées sous la forme de mesures de protection des sites et la préservation de l'environnement au sens large.

 

 

 

 

 

 

DENSITY, PRODUCTIVITY, DIET, AND HUMAN PERSECUTION OF GOLDEN EAGLES (AQUILA CHRYSAETOS) IN THE CENTRAL-EASTERN ITALIAN ALPS

PA¸L¸ PEDRINI

FABRIZIO SERGIO

j Raptor Res. 35(1):40-48, 2001 The Raptor Research Foundation, Inc.

  

Densité, Productivité, Régime et Destructions humaines des Aigles royaux ( Aquila chrysaetos) dans la zone centrale-orientale  des Alpes Italiennes.

 

Une population de 46 couples d'Aigles royaux, Aquila chrysaetos, a été régulièrement suivie entre 1982 et 1992, dans un secteur de 7800 km² dans la zone centrale- orientale des Alpes Italiennes. La densité était stable, d'une valeur de 5,9 couple territorial pour 1000 km². La distance moyenne avec les plus proches voisins était de 8.7 km (N= 46) et les secteurs de nids étaient régulièrement répartis. 16% de couples étaient constitués d'un oiseau adulte et d'un partenaire non-adulte. La date moyenne de ponte était le 23 mars ( N=27 ). Le pourcentage de couples territoriaux reproducteurs était de 55% ( N=109 ). Le nombre moyen de jeunes à l'envol était de 0,61 par couples territoriaux et 1,10 par couple territoriaux reproducteurs ( N=56 ). Le régime alimentaire comprenait en majorité des mammifères ( 64% ) appartenant aux Artiodactyles, Rongeurs, Lagomorphes et Carnivores, des oiseaux ( 32% ) appartenant à l'ordre des Galliformes ( N= 247 restes de proies)  La productivité était fonction de l'âge des partenaires territoriaux et de la superficie de forêts et de prairies dans le territoire de chasse potentiel. Le tir illégal a entrainé la mort de 15 individus entre 1980-89. En comparaison avec d'autres populations Alpines, l'étude des populations montre de faibles densités distance moyenne des proches voisins et productivité, et aussi, une fréquence de partenaires territoriaux non-adultes très caractéristique. Nous pensons que dans l'avenir, les tendances à long-terme dans la population Alpine des Aigles royaux seront déterminées par les interactions entre l'augmentation de la ressource alimentaire, la diminution des territoires de chasse disponibles, la baisse des destructions et l'augmentation des perturbations humaines.

 

 

 

Aquila reale, Lanario et pellegrino nell'italia peninsulare

Mauro MAGRINI, Paolo PERNA, e Massimo Scotti

2004

 

 

 

CONSERVAZIONE E GESTIONE COORDINATA DELL’AQUILA REALE IN TRE PARCHI REGIONALI DELL’APPENNINO EMILIANO

 Cristina Vecchione, Giuseppe Bogliani, Mario Chiavetta, Alessio Chirieleison, Davide Pagliai, Paolo Pedrini, Nicola Toscani, Fabio Vianello. 2005

 Parco Regionale dei Cento Laghi

 

 

 

 

 Adaptive range selection by golden eagles in a changing landscape: A multiple modelling approach

Fabrizio Sergio, Paolo Pedrini, Franco Rizzolli, Luigi Marchesi

2006

 

Capacité d'adaptation de l'Aigle royal dans un environnement en constante évolution: une approche à modèles multiples.

 

L'abandon de l'exploitation des terres entraine une considérable croissance des forêts dans beaucoup de secteurs montagneux en Europe, avec des répercussions sur les espèces sensibles typiques des habitats ouverts. Nous avons examiné l'impact possible de tels changements sur la population Alpine des Aigles royaux, en évaluant le territoire potentiellement utilisé par les aigles pour chasser à l'aide de différentes techniques ( cercles concentriques à rayons variables et  méthode de pavage utilisant les données télémétriques). Par rapport aux territoires définis aléatoirement, les aigles sélectionnent des territoires éloignés de leurs congénères, caractérisés par un relief accidenté, riche en proies spécifiques et en habitats ouverts fréquentés particulièrement par ces proies, comme les prairies, les broussailles, les terres à végétation xérophytique et les affleurements rocheux. De même, les espacements entre les nids et le succès reproducteur étaient en relation avec la disponibilité d'excellents terrains de chasse, fréquentés aussi par les principales espèces de proie de l'Aigle royal. Bien que la variable forêt n'entre dans aucun des modèles à étape, les aigles étaient dépendant des environnements riches en prairies, actuellement en train  de disparaître au profit des forêts au rythme de 0,5 à 1% par an, et en végétation d'arbustes évoluant rapidement en forêt qui occupent environ 10% du territoire de l'aigle. La perte à long terme d'un tel habitat pourrait impliquer une croissance de l'ordre de 66% de  la forêt dans certains territoires d'aigle. Compte tenu de la difficulté des relations et de l'imprécision des projections, les subventions pour arrêter l'abandon des pratiques agropastorales semble une urgente nécessité.

 

 

 

 

 

LA POPULATION D'AIGLE ROYAL AQUILA CHRYSAETOS DU PARC NATIONAL DU GRAND PARADIS ( ITALIE DU NORD )

 N° 495 - 2009

Volume 56/1 Page 5


  L’  Aigle royal fait partie des rapaces dont les effectifs ont beaucoup

augmenté depuis que sa protection contre les tirs a été ancrée dans les

législations nationales. Après une période de forte productivité durant

les années de reprise d’effectif, les densités de peuplement atteignent

aujourd’hui des valeurs élevées en de nombreuses régions alpines riches

en proies. Le cas de la région du Grand Paradis nous est dévoilé ici, à la

faveur de 35 années de suivi

 

 

 

Understanding Density Dependent Processes in Golden Eagle: 35 Years of Recovery in the Italian Alps

  A. VILLERS, L. FASCE ,  P.FASCE , V. BRETAGNOLLE,

 RAPTOR RESEARCH FOUNDATION  2009 ANNUAL CONFERENCE

 

 

Le processus de densité-dépendance recouvre différents mécanismes dont l'ultime conséquence est la régulation des taux de croissance d'une population. La détection d'un tel processus et de ses effets secondaires est une action difficile, nécessitant beaucoup de données sur une période au cours de laquelle la densité à significativement cru ou décru de façon à atteindre un niveau de régulation de la population. Les grands rapaces constituent des modèles biologiques intéressants pour tester les modèles de densité-dépendance car: (I) la plupart d'entre eux sont territoriaux et les territoires qui ont été occupés sont presque toujours re-utilisés et (II) leurs populations ont subi un fort déclin au cours du XX siècle et donc retenu l'attention des scientifiques et des protecteurs, débouchant sur une conservation efficace et une secondaire reconstitution de la population, ainsi qu'un bon suivi. Lorsqu'un effet de la densité des couples territoriaux est observé sur la productivité, le (ou les) mécanisme (s) concerné (s) doit être étudié. L' Hypothèse Hétérogénéité Habitat propose que la diminution des paramètres de reproduction, au fil du temps,  (aboutissant à une densité dépendance négative)  soit la conséquence d'un appauvrissement de la qualité d'un territoire toujours plus utilisé. Inversement, l'Hypothèse Ajustement Individuel suggère qu'une baisse de productivité est la conséquence d'une compétition spécifique et/ou d'une diminution de la disponibilité alimentaire. Nous utilisons ici, un ensemble de données exceptionnel concernant l'Aigle royal en Italie. Les données ont été recueillies par deux des auteurs ( L. et P. Fasce, et leurs collaborateurs), pendant 35 ans sur une population, en cours de reconstitution, d'Aigles royaux, qui a débuté avec 9 couples en 1973 et atteint 139 couples en 2007. Les données disponibles concernaient, les paramètres de fécondité, les taux d'occupation, et la distribution spatiale de chaque couple territorial. Nous avons testé les prévisions de deux hypothèses opposées en utilisant des données démographiques ( nombre de couples reproducteurs ou non reproducteurs, % de couples pondeurs, productivité) et des données spatiales (distance du plus proche voisin, densité locale et régionale, qualité de l'habitat).

 

 

 

 
 

 

 

 

Effetti a lungo termine della protezione dell’Aquila reale Aquila chrysaetos: il caso della popolazione del Friuli Occidentale

 Antonio Borgo 2011

 Atti del XVI Convegno Italiano di Ornitologia  p133

 

 

Depuis les années 90, il a été mené dans le Parc Naturel du Friuli Occidentale, un suivi sur le long terme de la population de l'aigle royal. La zone d'étude de 690 km² se situe au centre du parc et concerne l'ouest du Friuli. De 1996 à 2011, la densité de population a augmenté de 1,33 à 1,80 couples pour 100 km² du fait de l'installation de trois nouveaux couples constitués par de jeunes oiseaux. L'installation de nouveaux couples a entrainé la diminution progressive des domaines vitaux des couples voisins. Les zones cœurs des nouveaux couples se trouvaient au centre de la zone d'étude, à proximité de villages, dans des secteurs n'ayant jamais été occupés antérieurement par des aigles. Les 13 nouveaux nids étaient plus proches des maisons, des routes et sentiers que les autres 67 anciens nids. Ces données suggèrent que les nouveaux couples seraient moins sensibles à la présence humaine. La  plus forte disponibilité des proies disponibles, enregistrée au cours des 20 dernières années, a augmenté la capacité alimentaire de la zone d'étude, qui pourrait donc accueillir plus d'aigles. L'augmentation de la densité de population pourrait être reliée à législation protectrice des rapaces et, par conséquent, à leur plus grande tolérance à la présence humaine. Le processus de reboisement et le développement du tourismes dans les zones de chasse des aigles impliquent une diminution de la disponibilité des proies et de leur accessibilité. Les conséquences de la reforestation sur la disponibilité des proies pourrait être compensée par la proportion en ongulés, renards et marmottes, alors que la moindre sensibilité à la présence humaine compenserait les impacts du tourisme sur la disponibilité des proies.

 

 

 

 

 

 

 

Le­sioni predatorie e consumi alimentari su predazioni di Aquila reale Aquila chrysaetos

 Cristina Rieppi, Michele Benfatto, Stefano Pesaro & Stefano Filacorda 2011

 Atti del XVI Convegno Italiano di Ornitologia  p 605

 

 

Nous étudions le comportement alimentaire et les techniques de chasse des Aigles royaux afin de fournir des informations utiles à l'identification des lésions provoquées par les attaques des aigles

 

 

 

 

 

Golden Eagles in the Alps.

A historical population trend analysis.

 Wilko Graf von Hardenberg

Laboratorio di Storia delle AlpiUniversità della Svizzera Italiana 2011

 

L' Aigle royal dans les Alpes, une analyse historique de l'évolution des populations.

 

 L' aigle royal (Aquila chrysaetos) est un symbole du territoire Alpin. La capture et la chasse de ces animaux qui, jusqu'en 1939, étaient considérés comme nuisible, selon la loi italienne, ont conduit cependant à une réduction progressive de leur aire de répartition.

Il y a encore peu de données valables concernant l'évolution historique récente de la population d'Aigles royaux dans les Alpes Italiennes.

 Nous essaierons, ici, de décrire l'évolution de la distribution spatiale des Aigles royaux dans la région du Trentin au XX siècle.

 

 

 

 

 

Long-term breeding demography and density dependence in an increasing population of Golden Eagles Aquila chrysaetos

PAOLO FASCE, LAURA FASCE, ALEXANDRE VILLERS, FRANCO BERGESE & VINCENT BRETAGNOLLE

 Ibis (2011),153, 581–591

  

Étude, sur le long terme, de la démographie et de la reproduction, ainsi que de la densité dépendance sur une population croissante d'Aigles royaux.

 

Peu d'études ont quantifié les dynamiques de rétablissement des populations de grands rapaces en s'appuyant sur le long terme. En utilisant des données recueillies depuis 37 ans dans les Alpes Occidentales Italiennes nous avons déterminé les tendances de répartition, abondance, fécondité et reproduction de la population d'Aigles royaux. A l'aide de la distribution spatiale des territoires (centres géométriques)  en 2007, nous avons trouvé que la distribution spatiale des territoires d'aigles était mélangée selon la loi de Poisson jusqu'à 3 km.

Bien que la taille de la population et la productivité totale augmente de 1972 à 2008, la proportion de couples ayant pondu a fortement décru, chutant à moins de 50% après 2003. En moyenne, 15% des nichées réussies fournissent 2 jeunes volants et la productivité décroit aussi avec le temps. Aucun lien entre le taux d'augmentation de la population et la taille totale de celle-ci n'a été trouvé, mais le pourcentage de couples nicheurs et de succès de reproduction montrent l'évidence de la densité dépendance, puis qu'ils diminuent significativement avec l'augmentation de la densité. Nos résultats suggèrent que la densité-dépendance agissant au travers de l'hétérogénéité de l'habitat, est actuellement en train de réguler la population pendant que la capacité d'accueil peut encore être en augmentation. Ceci peut expliquer le paradoxe apparent de la diminution de l'effort reproducteur malgré l'augmentation de la productivité totale.

 

 

 

 

 

ANDAMENTO DELLA POPOLAZIONE DI AQUILA REALE AQUILA CHRYSAETOS IN UN’AREA DELL’APPENNINO CENTRALE TRA IL 1979 E IL 2012

 Mauro Magrini, Paolo Perna, Jacopo Angelini, Luigi Armentano, Carla Gambaro

 Atti Secondo Convegno Italiano Rapaci Diurni e Notturni. Treviso, 12-13 ottobre 2012. Associazione Faunisti Veneti, Quaderni Faunistici n. 3:312 pagg.

 

 

Une étude sur le long terme a été menée sur une population d'Aigle royal, entre 1979 et 2012, dans une zone de 5000 km² du centre de l'Italie. Le nombre de couples a augmenté de 10 à 17, au cours des deux dernières décades, probablement en raison du plus grand pourcentage de zones protégées et le plus grand nombre d'ongulés sauvages et d'espèces de proies. Dans la zone d'étude, la densité est plus forte dans les secteurs à forte densité de prairies. La densité totale de population n'atteint pas celles des Alpes. L'augmentation du nombre moyen de jeune à l'envol par couple reproducteur était significative. Les meilleurs résultats d'élevage proviennent de couples présents dans les zones de protection. Les auteurs suggèrent que la population est toujours, actuellement, en augmentation.

 

 

 

 

 

NUOVI DATI SULLO STATUS DELL’AQUILA REALE, AQUILA CHRYSAETOS, IN CAMPANIA AGGIORNATI AL 2007

R Guglielmi - ‎2012

 Riv. ital. Orn., Milano, 82 (1-2): 261-263, 30-IX-2013

 

 Les auteurs présentent des données sur les couples reproducteurs d'Aigles royaux en Campania ( sud de l'Italie) de 2004 à 2007. Un des 4 couples résident en Campania est sur la limite avec la Basilicata. Au cours des années étudiées, la productivité a varié entre 0 et 0,75 jeunes à l'envol par couple, avec un phénomène cyclique au fil des ans. Les couples producteurs élevaient toujours, au plus, un jeune jusqu'à l'envol.

 

 

 

 

 L’AQUILA REALE: BIOLOGIA E PROBLEMI DI CONSERVAZIONE IN ITALIA
Di Marco PANELLA Vice questore aggiunto forestale
  Ottobre 2013

 L 'Aigle royal: Biologie et Préservation en Italie.

 L' Aigle royal est largement répandu grâce à son adaptabilité aux différents environnements, y compris ceux qui sont extrêmement opposés comme celui semi désertique de l'Asie ou les toundras  de Sibérie ou d'Alaska.

Par ailleurs, en Italie, l'habitat de l'Aigle royal se limite aux zones montagneuses dans lesquelles il trouve des falaises avec des prairies surplombantes où il peut chasser. Les Aigles royaux se rencontrent partout dans les Alpes, et les Apennins jusqu'à la Sicile et aux sommets de Sardaigne

 

 

Spatial distribution and breeding performance of Golden Eagles Aquila

chrysaetos in Sicily: implications for conservation

Massimiliano DI VITTORIO1 & Pascual LÓPEZ-LÓPEZ

ACTA ORNITHOLOGICA

Vol. 49 (2014) No. 1

 

 Distribution spatiale et résultats  reproducteurs des Aigles royaux Aquila chrysaetos en Sicile : conséquences pour la conservation.

 

La compréhension des exigences écologiques du monde animal est essentielle pour améliorer la gestion de l'habitat et les stratégies de conservation des espèces menacées. Cependant, comme la plupart des études sur la préférence de l'habitat et l'écologie de la reproduction de l'Aigle royal, ont été menées dans les latitudes nord ( USA, Ecosse, Scandinavie, région Alpine Européenne ), notre connaissance de l'écologie de cette espèce dans le bassin méditerranéen est plus limitée. Actuellement 16 couples demeurent encore en Sicile ( sud de l'Italie ) et en dépit du délicat état de conservation, il n'y a eu aucune démarche antérieure pour analyser les exigences écologiques de l'espèce, dans l'île. En conséquence, nous avons surveillé les Aigles royaux de 1990 à 2012, analysé les caractéristiques de l'habitat des territoires de reproduction et quantifié les rapports existant entre habitat et succès reproducteur. Nous avons utilisé une étude de cas témoins par Modèle linéaire Généralisé pour examiner les descripteurs écologiques au travers de deux échelles spatiales différentes: (I) territoire défini comme une parcelle de 4 km de rayon centrée sur la zone de nidification

(II) paysage  au moyen de carrés de 10 km de coté ( UTM ) dans lesquels l'espèce est présente ou absente.

A l'échelle territoire, la présence de l'Aigle royal est reliée positivement au relief du terrain et à l'expansion des terres arables, et négativement avec l'extension des forêts. A l'échelle paysage, la présence de l'espèce était positivement corrélée avec la variété des pentes et négativement avec l' aridité du paysage environnant  et l'extension des zones boisées. Les Aigles royaux ont subi un important déclin dans leurs résultats de reproduction durant les vingt dernières années en Sicile, ce qui a impacté négativement la dynamique de la population. Le meilleur modèle, en utilisant l'échelle territoire, incluait des terres avec des végétations clairsemées ( substitut à la disponibilité des proies ) comme le meilleur prédicteur de succès de reproduction ( nombre de jeunes volant). A l'échelle paysage, le meilleur prédicteur de succès de reproduction était la température moyenne annuelle ( effet positif ) et la superficie des terres artificielles ( effet négatif ). Des différences significatives dans les caractéristiques environnementales ont été trouvées entre les unités d'échantillonnage occupées ou non-occupées, et entre les territoires à fort ou faible taux reproducteur. Nos résultats éclairent l'importance du maintien de la structure de l'environnement résultant des formes traditionnelles de l'agriculture extensive dans le bassin méditerranéen, favorisant la disponibilité des proies, et l'importance de la limitation des activités humaines et des modifications de la forme d'exploitation des terres dans les zones montagneuses.